Vous allez entrer dans le « Purgatoire » d’Hartigan …

https://images.genius.com/a5be1e9f04467cc2d9b3a979a87f8b0a.340x340x1.jpg

Troisième extrait du « Purgatoire » disponible le 12 mai 2017 sur toutes les plateformes.


CLIP VIDEO

Production : Mani Deiz


PAROLES/LYRICS

Je n’fais l’objet d’aucune rumeur, aucune prophétie
J’ai accordé à mes démons un peu trop d’estime
Ma chute se fera de manière progressive
Toute ma vie j’ai suivi le mauvais objectif
D’horribles souvenirs me pourrissent la tête
Même mes proches n’hésitent plus à prédire ma perte
Je n’ai jamais eu d’apprentissage
Je suis un boxeur aveugle avec une garde infranchissable
Y a pas d’endroit où toutes les blessures guérissent
Je n’ai pas choisi d’avoir à subir ce périple
Qu’on balance mon exécution sur la toile
Une cicatrice est plus efficace qu’un tatouage
Nos légendes se sont forgées en pleine tempête
J’ai les chances d’un seul homme contre une centaine
Je prends sur moi d’avoir un destin merdique
Je suis prêt à jouer la partition interdite
Je ne peux vraiment pas être fier de ma trajectoire
Je suis né sous un ciel qui n’a pas d’étoiles
Ce labyrinthe est un guêpier, autant l’admettre
Et chaque je m’en vais défier le camp adverse
Persuadé que ma cause est une baliverne
Je n’attends pas que la lumière se manifeste
Mes angoisses les plus fortes ne me font plus d’effets
J’ai appris à me trouver dans une brume épaisse
On peut lire un tas de choses sur mon faciès
J’suis pas du genre à m’jeter d’un gratte-ciel
Le pardon éternel on en est tous indigne
Je connais les ténèbres et ce qu’elles nous infligent
Je vais prêcher pour ma propre paroisse
Tout est fait de noirceur et de désarroi
J’accepte l’idée que l’espoir est une saloperie
Et j’me pointe avec le style de Gustavo Fring
Pas fait pour accomplir des choses admirables
Le créateur ne m’offrira pas d’miracles
Toute l’histoire est inexacte
Nous avions perdu cette guerre avant même d’avoir pris les armes
Il est vrai que certaines batailles furent marquantes
Mais j’ai marché sur des chardons bien plus ardents
La colère restera ma plus grande confidente
Je refuse de me fier à la providence
Je n’suis pas sûr que la paix me soit bénéfique
La colombe n’est qu’une vieille droguée squelettique
On m’a prouvé que la nature était sélective
Et que les grands hommes tombent aussi vite que les p’tits
Mes plans les plus solides ont été déjoués
Je ne me pardonnerai jamais d’avoir échoué
La solitude deviendra mon unique partisane
Vous êtes entrés dans le purgatoire d’Hartigan

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s