« Personne » ne sort vivant du « Purgatoire » d’Hartigan

https://images.genius.com/a5be1e9f04467cc2d9b3a979a87f8b0a.340x340x1.jpg

Premier extrait de « Purgatoire »


CLIP VIDEO

Production : Mani Deiz


PAROLES/LYRICS

Je n’ai jamais eu la ferveur d’Aretha Franklin
Et l’avenir nous annonce une belle vague de froid
Certaines espérances de vies s’arrêtent à 30 piges
Des tombes se creusent lorsque deux grands ennemis se croisent
Je peux pas jurer que personne ne sera blessé ce soir
J’ai pas le souvenir d’un jour où la vie nous ait laissé le choix
Je m’inquiète pour ma tension artérielle
Que mes proches escortent ma dépouille en terre algérienne
Personne ne s’accoutume à être meurtri
Nos gueules en témoignent on a traversé des heures tristes
J’arrêterai là où j’exploserai comme le Vésuve
J’suis bon qu’à marcher faire du rap avec mes blessures
Ce sont ces marques qui nous apprennent à grandir
Et c’est la pire des frontières que je m’apprête à franchir
Puisque les hommes ne naissent pas libres
Je m’en irai où les pires d’entre nous ont été bannis
Puisqu’on retournera tous à la poussière
Parce qu’un homme aguerri en vaut une douzaine
Ce monde marche avec un surin dans la poche
Depuis le jour où Eden a planté sa mâchoire dans la pomme
C’est la fureur qui a noirci le paysage
J’suis déjà mort comme un porteur du VIH
Ma plume est émoussée comme un vieux sabre
J’suis juste le fantôme d’un type qui pensait valoir mieux que ça
Viendra ce jour où l’ennemi se pointera en masse
Où je jouerai mon rôle comme un ailier les soirs de grand match
J’espère survivre à mon grand soir
J’ai arpenté des routes où je me suis vu mourir cent fois
Personne n’est vraiment sûr que la Terre tourne
Des peuples entiers se noient dans les rivières pourpres
On apprend que l’espoir est un vieux fou
Et que celui qui se venge doit creuser deux trous
Je sais que la suite sera pénible
Je vais traverser un brasier pour revenir comme un phénix
Je tâcherai d’être inarrêtable
Je sais que la vie n’est pas un fleuve c’est un horrible marécage
Je ne signerai jamais la moindre armistice
Cet album c’est mon testament artistique
Que tu comprennes que je n’ai pas grand-chose à prendre
Je garde en tête que même le diable était un ange avant

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s