Le retour de Keny Arkana se fait par l’ « Intro élément feu »

https://images.genius.com/4593b0582bdf102cf4e9e3a04841f007.400x400x1.jpg

Extrait de « L’esquisse 3″disponible le 2 juin 2017


CLIP VIDEO

Réalisation/Production : La rabia del pueblo

Production: Hueco prods & JL. Ortega


PAROLES/LYRICS

[Couplet 1]
Je reprends du service donc on remballe les rimes hypocrites et les grands jeux
J’manie les rimes solaires au mic’ je maitrise l’élément feu
J’ai fui les croisées qui m’accuse ma plume est hérétique
Car la nature est féérique
Plus ignorant sera le plus prétentieux
La haine est frénésique, l’inquisiteur reste très dangereux
La corde s’épaissit, la guillotine nous fait ses grands yeux
Je viens pas du Tennessee pour vivre faudrait être tarpin ivre ?
Moi j’ai le cœur d’une cherokee pour moi le texan est archaïque
Ennemie du royaume comme si j’mappelais occitania
J’ai la rime solaire, la mémoire du passé et la plume visionnaire
La rage d’une prisonnière qu’j’évacue dans des rimes honnêtes
J’me tire au bled, j’te file ma carte grise avec un spliff au bec
Insolente comme ma ville pète le son à des kilomètres
La parole vaut de l’or alors dis leur qu’il y a pas de petites promesses
Entre les médias qui te promènent et les flics qui t’oppressent
On contourne le problème sur les nerfs car la coupe est trop pleine

[Refrain x2]
Je rap comme un coup de pied dans la fourmilière
Pas d’artistes qu’on estampille, Je trahirais pas ma raison de vivre
Parait que j’effraie les maisons de disque
Dis leur que je reviens frapper invisible comme un rayon X

[Couplet 2]
Il y a pas que les verreux qui s’en sortent
Il y a pas que les veinards qui ont la vie belle
Ce qui tue pas nous renforce mais enveloppe les âmes d’un habit terne
Viser en somme, rester loyale au milieu de promesses infidèles
Le monde te nique ta race violent en te chantant doucement « happy days »
Alors je salue ceux qui méditent sur un tapis de terre
La rue est en colère, le bateau coule monsieur le capitaine
Combien de pages ? Combien de rages ? Combien d’ âge ? à dire que ce sera le naufrage, trop trash si on s’arrête pas direct
Hey, pas de celles que les paillettes attirèrent
Pas venue voler la couronne à ceux et celles qui se l’attitrèrent
Trop triste, artiste, bel et bien anti système arbitraire, ingérable disent-ils dieu merci mon cœur est resté indigène
J’ai perdu trop d’amis chers
Vendre mon âme c’est archi dead
Rassemble comme un archipel
Nous prend la tête comme Archimède
C’est la guerre des imaginaires
Du tien qui en est l’architecte
Nous ne sommes que de passages
Te trompe pas sur ce qu’est la richesse

[Refrain x2]
Je rap comme un coup de pied dans la fourmilière
Pas d’artistes qu’on estampille, Je trahirais pas ma raison de vivre
Parait que j’effraie les maisons de disque
Dis leur que je reviens frapper invisible comme un rayon X

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s