Original Tonio & Bigmak ont « Peur du vide » des cerveaux de ces gouvernants

Titre extrait de l’album « Monologue social » d’Original Tonio, disponible depuis le 17 mars 2017

SON

Production: Tideux (Tamahagané clan)
Mixage : R2AN recordz (Tamahagané clan)
Mastering : FL-How (CCK prod, Tamahagané clan)


PAROLES/LYRICS

[Couplet 1- Original Tonio]

Nan j’ai pas l’style qu’en jette, à part des cailloux sur les vil-cis, j’ai pas l’pera qu’les miss kiffent, j’tape des barres sur des beats tristes. Loin d’ces rappeurs timorés, des rédacteurs diplômés, j’prépare la guerre d’puis Elancourt comme un prédateur isolé. Et j’sais plus trop si c’est joué d’avance, si l’savoir est une arme, on a appris des leçons qui t’auraient troué la jambe. Rare d’m’entendre goleri, c’est passé vite, bientôt 30 ans d’conneries j’m’en sors a peu pres entier, mais la faut qu’j’temporise. Marre de plaisanter, y’a plus qu’des bails sérieux, nos daronnes frottent des lampes mais elles peuvent pas faire d’voeux. J’porte pas la parole des pitres, j’me confie qu’a ma feuille, parle ap à l’OPJ, au creux d’ma paume j’effrite la frappe à Balotelli. Dehors, c’est l’ko technique, j’sais plus ou donner du crachat entre fachos et flics, jusqu’à ce que le drapeau s’déchire. Peindre ce tableau m’épuise mais j’garde le pinceau aiguisé jusqu’à ce que le fardeau s’réduise

[Refrain-Bigmak et Original Tonio]

Et j’suis pas v’nu pour les honneurs, j’me fous d’mourir décoré
Comment sortir d’l’ombre? J’ai deja du mal à ouvrir mes volets, fini les souvenirs d’écolier
Ouais y’a des rêves que j’ai perdu vite
J’met ca sur l’compte du remplissage ou d’ma peur du vide
Et j’suis pas v’nu pour les honneurs, j’me fous d’mourir décoré
Comment sortir d’l’ombre? J’ai deja du mal à ouvrir mes volets, fini les souvenirs d’écolier
Ouais y’a des rêves que j’ai perdu vite
J’met ca sur l’compte du remplissage ou d’ma peur du vide

[Couplet 2- Bigmak]

Aucun lien avec ceux que la constitution modèle, fuck la bien-pensance, c’est d’la prostitution moderne. Maux, maux, maux d’tête quand j’y pense j’vois l’époque, les gens qui changent mieux vaut être intransigeant. J’irai ou j’veux sans transit, j’vise plus loin qu’l’horizon. L’experience s’engrange vite, j’regrette rien d’nos vies sombres, mais j’ai l’ai per per perdu quand j’t’en parle, des morts et des sentences graves, des prières qu’on entend pas. J’pourrai faire croire qu’j’men tamponne, bloqué dans ma routine, j’ai l’air à l’ouest mais j’me cramponne à mes projets inaboutis. J’vais mettre la clef sous la porte, fermer la boutique. J’connais des gens prêts à mettre leur vie en jeu pour des broutilles. J’ai l’air d’un zombie dans la ville, tu sens qu’y’a zéro passion, et quand j’te parle tu vois pas mes points d’interrogation. C’est l’mode iceberg, la c’est qu’la partie visible, j’étais tout seul dans ma merde ma part s’ra pas divisible

[Refrain-Bigmak et Original Tonio]

Et j’suis pas v’nu pour les honneurs, j’me fous d’mourir décoré
Comment sortir d’l’ombre? J’ai deja du mal à ouvrir mes volets, fini les souvenirs d’écolier
Ouais y’a des rêves que j’ai perdu vite
J’met ca sur l’compte du remplissage ou d’ma peur du vide
Et j’suis pas v’nu pour les honneurs, j’me fous d’mourir décoré
Comment sortir d’l’ombre? J’ai deja du mal à ouvrir mes volets, fini les souvenirs d’écolier
Ouais y’a des rêves que j’ai perdu vite
J’met ca sur l’compte du remplissage ou d’ma peur du vide

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s