18 février 2017 : Place de la République, place de toutes les luttes sociales

Manifestations contre les violences policières, affrontements

Plus de 4000 personnes ont pris part à un rassemblement contre les violences policières. Le dispositif policier boucle la place avant même le début du rassemblement, et empêche toute circulation avec des fourgons en travers de la route. Sur certains axes, les CRS déploient des barrières anti-émeute. Suite aux prises de paroles, un cortège se forme et commence à tourner autour de la place afin de tenter une percée pour manifester dans Paris. Les jeunes les plus déterminés poussent contre les lignes des gendarmes mobiles à plusieurs reprises, sans succès.

Sous une pluie de projectiles, un détachement de gendarmes mobiles venu protéger les vitrines du Go Sport se retrouve obligé de reculer jusqu’en dehors de la place. La foule, jeunes et moins jeunes, crie « tout le monde déteste la police ».

Face aux canettes, pierres, autre projectiles trouvés sur place par les manifestants, les CRS répliquent avec des grenades de gaz lacrymogène, et 11 grenades de désencerclement.

La Préfecture annonce 13 interpellations et nulle mention des grenades de désencerclement dans la presse qui ne reprend que les sources policières. Certains tirs de grenades furent effectués en hauteur, ce qui est proscrit, et non au ras-du-sol.

En première ligne, derrière une légère banderole sur la quelle on peut lire « face à l’impunité policière, soyons ingouvernables ». Des gamins qui n’ont pas plus de 15 ans caillassent les lignes de policiers. La place se vide petit à petit.

Vers 18h30, une manif sauvage d’une centaine de jeunes de la région parisienne s’élance de Belleville vers Ménilmontant. Des slogans contre la police, mais également anticapitalistes. En arrivant à Ménilmontant, quelqu’un fait remarquer qu’il y a une banque sur la droite. Elle prend cher.

Puis quelqu’un crie « au KFC », la foule répond « ouais » et fonce de l’autre côté de la place. Les grilles de l’enseigne spécialisée en poulet frit se ferment pendant que les plus audacieux sortent du fast-food : dehors, les flics arrivent en trombe.

La manif se disperse dans le quartier bientôt quadrillé par la police.

[SHORTCUT] PARIS : MANIFESTATION

PARIS : MANIFESTATION ANTIRACISTE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s