Bonjour tristesse #61 du 05 septembre 2016 : « Été de merde »

Le politique libère les femmes en leur interdisant des habits et apporte la paix en vendant des armes. Le citoyen vote pour les mêmes enculés en pensant que ça peut changer, je sais pas qui est le moins pardonnable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s