Le 14 juillet, c’est Journée contre les violences policieres (avec Black Lives Matter)

Le 14 juillet, organisons-nous contre les violences policières !

Profitant du passage en France de membres du mouvement Black Lives Matter, des collectifs de familles, des organisations et des signataires de l’Appel à renforcer les solidarités et les soutiens contre la répression et les violences policières organisent une journée de rencontres, d’échanges et d’informations pour identifier les ressorts des violences policières et échanger sur les moyens de les combattre.

Contre les violences policières, une autre Bastille à prendre jeudi 14 juillet, place de la République. De 14h à 23h. Débats, ateliers, concerts.

 

Perte de l’usage d’un œil, hématomes, journées d’ITT, condamnation pour outrage et rébellion, pressions et humiliations permanentes…depuis des mois, chaque semaine apporte son nouveau lot de récits de violences policières. Il y a celles qui tentent d’asphyxier les mouvement sociaux, qu’ils visent la loi travail ou la construction de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes et celles qui continuent d’être subies dans le plus grand silence médiatique et politique par les habitant-e-s des quartiers populaires. D’un côté des militant-e-s visés pour ce qu’ils font, à savoir lutter contre les projets et lois scélérats de ce pouvoir ; de l’autre, des citoyens visés pour ce qu’ils sont, à savoir arabes, noirs, musulmans, rroms, jeunes des quartiers populaires, pauvres…

Parmi eux, d’ailleurs, certains n’y survivent pas. On recense en France une quinzaine de morts par an : des hommes (presque essentiellement) tués dans le cadre d’interventions policières souvent opaques. Des morts que les familles, organisées en collectifs de victimes, tentent d’honorer à travers une quête de vérité et de justice. Évidemment, rares sont celles qui aboutissent…la confirmation de la relaxe des deux policiers impliqués dans le mort de Zyed et Bouna vient encore de le prouver.

Le déni généralisé s’enracine ainsi par le refus de voir, la criminalisation systématique des victimes, un traitement médiatique favorisant constamment la version policière et puis une justice abonnée aux non-lieux, aux acquittements et aux décisions iniques.

Il faut que ça s’arrête. Et c’est à ce combat que doit servir la convergence des luttes que chacun-e appelle de ses vœux depuis si longtemps. Il nous faut nous organiser contre la répression, les humiliations, les violences d’État, qu’elles touchent des manifestant-e-s fragilisant le pouvoir ou des habitant-e-s constamment rappelés à l’ordre social et racial de ce pays.
Cette convergence a besoin d’un espace, elle a besoin de rencontres. Profitant du passage en France de membres du mouvement Black Lives Matter, il nous est ainsi apparu nécessaire d’organiser une journée de rencontres et d’informations pour identifier les ressorts des violences policières et échanger sur les moyens de les combattre.

Nous invitons tous les collectifs et militants qui voudront rejoindre l’initiative :

  • à se rassembler pour échanger nos pratiques et créer une plateforme globale de lutte contre les violences policières.
  • à faire vivre les différents forums prévus, le but étant d’accueillir un public divers
  • à nous aider à visibiliser les différents ressorts des violences policières : provocations, stigmatisations, racisme, rappel à l’ordre social, criminalisation de la contestation…

Au programme :

  • Des ateliers sur des sujets aussi variés que l’Histoire de la police, le traitement médiatique des violences policières, la police et le racisme d’État, les mutilés et les troubles psy, l’impunité policière, les luttes des quartiers populaires, les femmes et les violences policières
  • Une plénière avec une perspective internationale sur les violences policières
  • Concert: Ixzo, Douma Kalash,Fmc Gang, Squadra, John Ali, Hornet la frappe, GLK, LE MAKI,

Il n’y a qu’ensemble que nous y arriverons.

Jeudi 14 juillet, place de la République.

Le lien pour soutenir financièrement l’organisation de cette journée : https://www.leetchi.com/c/projets-de-unpa

COLLECTIF URGENCE NOTRE POLICE ASSASSINE
ASSEMBLÉE DES BLESSES
COLLECTIF ALI ZIRI

SOUTIEN :

BRIGADE ANTI NEGROPHOBIE, FERGUSSON IN PARIS, DIP SOCIAL KLUB, Collectif du HUIT JUILLET, STOP LE CONTRÔLE AU FACIÈS, STOP-REPRESSION, ACTION ANTIFASCISTE PARIS-BANLIEUE, FEMME EN LUTTE 93, RADIO PERRINO, FUIQP, PIR, NUIT DEBOUT PARIS, COLLECTIF ANGLES MORTS, CNT-STE 93.

SIGNATURES :

Réseau pour une gauche décoloniale, FUIQP93, Nacira Guenif, Association femmes plurielles, Philippe Perdriau (journaliste), NPA, Collectif Hocine Bouras, PIR, Collectif de soutien à Redouane Ikhil, DAL, Comité du 18mai, Comité de vigilance contre les violences policières à Pantin, femmes en lutte 93, Ensemble, collectif stop violences policieres, CGT-Culture Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration.

M.A.J. du 17/07/2016 :

Fresque réalisée jeudi 14 juillet dans le cadre de la journée contre les violences policières par le Dip Social Klub.

Dip 1

4 dip

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s