Aladoum lorsqu’il freestyle cela donne « #Debo »

Production : JMRuedesh
Réalisation : Maz
Mixé/Masterisé : D-Mix
Arrangé : N.KF

[Couplet]
Qu’est-ce que tu racontes de beau ?
Protégez vos côtes, les rappeurs tombent de haut
C’est pas des couplets, c’est des cachetons d’gue-dro’
T’es rentré dans mon espace trois secondes de trop
Malheureux, joue la cool, et pour des notes, baby
Au lieu d’parler de rentrer dans des modes débiles
Va dire à tes potes de méditer sur ce track de mac
Ça t’évitera de chanter d’autres bêtises
Saute, saute, saute comme un enfoiré d’lapin
L’industrie subit ton pe-ra sans arrêt, j’la plains
Qu’est-ce qui s’passe ? Il s’passe que j’me place
Sur leur terrain, genre pour m’emparer d’la pointe
Laisse-moi chill ou j’appelle mes dogs
Le virus est en vous, y’aura pas d’médoc
Tu ferais mieux de kicker sur des bayes d’l’époque
La trap est devenue le repère des rappeurs médiocres
J’ai comme une envie d’lancer des ‘tates-pa’
Ces rappeurs ont influencé des tas d’gars
Lève la patte si, toi aussi, le ‘pe-ra’ [?fascine?]
XXX, la salle te parle pas
Sale gosse, y’a pas d’amnistie
T’as zéro puissance, tu mets des patates mystiques
Dis-leur qu’j’ai craché ma rage, sapristi
J’ai niqué l’ambiance XXX qui s’tire
Je viens bousculer ton actu’
Mauvais choix pour faire du xaliss, et ça m’tue
Là-dessus, j’me dis : « Dommage
La crédibilité ne paie pas les factures »
Parce que j’pense que le Black est en jeu
Des quartiers d’France, t’as capté, j’pense
J’ai fait l’tour de la zone, là
J’pourrais faire un son sur l’amour de mes baskets blanches
Ouais, puisque j’peux, puisque j’peux
C’est un freestyle, ouais, j’dis c’que j’veux
Pyromane : en concert, j’kiffe le feu
Fils de, kiffe ce style de jeu
Vieux, vu qu’j’avais pas d’argent
J’faisais du sur-place, j’allais pas d’l’avant
Maintenant, les bâtards sentent la patate
J’attaque, j’envoie les baffes par cent
J’vais vous asphyxier, la vie, c’est
Pas c’que tu crois, vous êtes matrixés
Quand tu rappes, tu fais pas kiffer
Dis pas qu’c’est l’ingé’ son qui sait pas mixer
Yeah, kick sur le beat, et chaque rime
Est un tacle, et j’te gifle la tête, j’te lâche plus
T’entends : « Debo »
T’es en train d’zigzaguer sur l’avenue
Les sceptiques méritent un coup d’schlass
Puriste, écoute ça, j’aurais pu poser c »pe-ra’
Sur un boom-tchak ou sur d’la new jack
Prépare un medley avec un bout d’jack
J’m’éclate sur ce tempo, oh, Géant Noir
En face, les mecs sont tout p’tits
Que d’la merde, elle shake son booty
Fais preuve de plus de réflexion, oukhti
J’atterris dans ce show-business
J’ai le flow qui pèse, aucune politesse
Oh punaise, t’es out
Comme le deuxième mois des holidays
À l’ancienne, on écoutait du rap qui nous tirait vers le haut
J’prenais des bonnes leçons
Maintenant, c’est dément, j’constate l’inverse
Apparemment, c’est les ‘tits-pe’ qui donnent le ton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s