Youssef Swatt’s y va de sa petite « Complainte hivernale »

Réalisation : Frankee Franz

Production : Beni Luzio

[Couplet 1]
Ah c’est minable de s’lamenter, sur son sort
Avec des rimes, j’me r’trouve encore une fois sans force
Face aux [?] qu’ma plume dessine
J’me d’mande c’que nous destine, la suite des événements
J’t’avoue tu sais très bien de quoi j’te parle, quand j’te dis qu’il est à nous
Mais j’perds le nord, trop souvent
Incapable de m’plaindre même si j’ai cette boule au ventre
Animant ma rage de vaincre
Tu sais j’ai, cette peur de décevoir ceux qui m’entourent
J’dirais volontiers qu’j’aime la vie mais j’ai pas les sentiments pour
Et j’ai pas l’droit d’me défiler, faire machine arrière où j’suis
Pas l’droit d’baisser les bras face aux objectifs que j’poursuis
Mais l’espoir, me rend aveugle pire que l’amour
Les mots pèsent sur ma conscience, j’m’en bats les couilles qu’le son soit lourd
J’serai toujours, ce p’tit rêveur que t’appelleras Youssef
J’resterai humble même si dans l’rap, l’humilité t’coûte cher
Désolé à ceux qu’attendent ma chute autant qu’leur gloire
J’y arriverai même si vous avez du mal à y croire

[Pont instrumental]

[Couplet 2]
J’suis à la r’cherche, de cette foutue paix qu’le monde a pas
Le front collé à la fenêtre de la charade de mon papa
Rêvant d’lever la tête et d’voir se profiler l’bonheur
Me lever de bonne heure et oublier mes plus grosses peurs
J’voudrais pouvoir me fier au destin, en avoir le courage
Quand j’ai la haine bah moi j’écris, et tu sais pas comme ça m’soulage
Rien à battre, d’innover ma rime pour que ça t’plaise
J’étale juste mes idées noires, en espérant qu’ça cesse
La soif de victoire ne s’assouvira pas dans des rivières de larmes
J’prolifère le [?] histoire qu’les colons soient fier de oim’
Face, à la trahison, dis-leur que rien n’m’apaise
Quand tu s’ras seul dans la merde bah tu verras bien qu’t’as pas d’frère
Ça va pas l’faire, on continue sur la lancée d’l’échec
Moi j’avance et j’préfère la conscience aux confiances des traîtres
Nique la solitude, on ira plus loin ensemble
Même si foutre le feu sur scène m’empêch’ra pas d’partir en cendres

[Pont instrumental]

[Outro]
Merci à tous ceux qui sont là
Merci à tous ceux qui m’supportent
Tous ceux qui m’donnent de la force
Han
Pour ma mif’, pour mes srabs
Pour tous l’monde
Tous les vrais, les faux, les fous
Signé Youssef

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s