« J’ai vu » le second clip de Mantis

Deuxième extrait de « Frénésie mantique »

Réalisation : No way production
Production : Cazar beatz
Enregistré/Mixé : Jo au studio 123Test

Assis sur un banc j’regarde le monde et j’en attend la fin
car plus on détruit la nature plus ça sent l’sapin.
ma route j’vais la tracer avec un stylo dans la main
car il faut faire face aux dent de la mer avec des dents d’lapin,
moi, j’ai les crocs d’un loup,
un esprit saint mais dans le corps d’un fou.
Nique l’idolâtrie, j’vois pas d’étoile dans les yeux d’une star,
l’opium du peuple, c’est les dieux du stade.
aspiré par la spirale, dur d’éviter le vortex,
tu veux être maitre du monde comme minus et cortex.
quand j’prend le mic, c’est pour un coup d’gueule,
on est pas des jedis, les choses bougeront pas toutes seules
et ça m’fout l’seum quand j’vois les médias faire la morale
mais j’ai autant d’méfiance pour les types genre alain soral
qui n’voient en nous qu’un produit marketing.
restons nous mêmes, moi j’baisserai pas le baggy jean.

Refrain: j’ai vu qu’ils ne voulaient que du fric quitte à flouer le publique.
moi si j’usais du bic, c’est pas pour tout dire, ma pensée est pudique
mais au moins graver ma vérité sur disque
: j’ai vu qu’ils ne voulaient que du fric quitte à flouer le publique.
moi si j’usais du bic, c’est pour dire que chaque vie est unique,
face à la mort, j’ai vu s’effondrer l’intégralité d’une clique.

C’est pas que les média qui désinforment mais les gens s’en contrefoutent,
ils préfèrent se dire qu’on est des sales gauchos contre tout
puis s’étonnent qu’on vivent dans un monde de fou
et vue comment les choses avancent, je me prépare au long retour.
leurs faux débats me soulent tellement, j’ai la cirrhose. frère,
j’partage mes bonnes paroles comme un missionnaire.
besoin d’une grosse tasse de café et d’un petit bol d’air,
demande à Ray Charles, même un aveugle peut être un visionnaire.
j’vide mon sac mais c’est pas pour ça qu’il s’allège,
à compartimenter les luttes, la Lutte se désagrège.
à chaque contrôle, j’me fait palper la verge.
issu d’une des fissures du système, j’vais pas colmater la brèche.
c’est pas du gâteau, il y en a plus d’un à tarter,
si ça tourne pas rond, c’est que la plupart en ont rien à carrer.
les imprévus d’aujourd’hui s’expliquent dans l’temps.
ils n’cherchent pas la vérité, ils veulent qu’on leur dise ce qu’il veulent entendre!

Refrain

Dans toutes les ruelles de paris, des charclots squattent le parvis
et toi tu m’parle de laxisme? là mon majeur s’agite.
j’veux t’apporter du lourd mais pas d’un taff de cariste.
les politiques et leurs potes ne racontent que de la merde
vue que c’est celui pour qui tu vote qui veut te la mettre,
ils ont tous des affaires judiciaires dans leurs bagages.
c’est pas des élections, frères, c’est un braquage!
j’ai une rage primaire face au formatage dès l’âge primaire à la compét’ et l’individualisme arbitraire,
l’originalité marginalisé par un argumentaire lapidaire.
résultat, pour faire déborder le vase, faut trop de gouttes d’eau,
on en vient à envier notre propre bourreau.
en chainé à crédit, esclave au boulot,
on sirote la vie quand faut la tize au goulot.

Refrain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s